Pourquoi vomit-on quand on a trop bu ?

2 mins

Pourquoi vomit-on quand on a trop bu ?

En bref

L’ivresse se termine souvent dans la débâcle du vomi. Est-ce la punition pour avoir trop bu ? Est-ce une purge pour éliminer le trop plein ? Une explication s’impose.

Publié le: 
26/05/2017
Modifié le: 
26/05/2017

Le vomissement est un réflexe dont le centre de commandement, le centre du vomissement est situé dans le bulbe rachidien. Le vomissement a pour but d’expulser un contenu irritant l’estomac, c’est un mécanisme de protection.

Vue de 3/4 face du cerveau - bulbe rachidienLe vomissement comporte plusieurs étapes. D’abord on salive beaucoup, comme un chien assoiffé, et on ressent des nausées. Des contractions intestinales font ensuite remonter le contenu de l’intestin grêle dans l’estomac. A l’étape suivante un réflexe ferme la glotte pour empêcher que les vomissements soient aspirés dans la trachée, ce qui provoquerait l’étouffement ; cette fermeture réflexe n’est possible que si le sujet est conscient, aussi toute personne allongée après avoir trop bu doit être mise en position latérale de sécurité. Les muscles abdominaux se contractent, le sphincter inférieur de l’œsophage (= le cardia) s’ouvre et le contenu gastrique est expulsé.

La cause principale du vomissement est l’action de l’alcool sur le tube digestif. La paroi du tube digestif et de l’estomac est composée de plusieurs couches : une muqueuse, cad un tissu constitué de cellules, sur laquelle est apposé un revêtement, l’épithélium, et en dessous, un réseau de nerfs, de vaisseaux sanguins, ainsi qu’une couche musculaire.  L’alcool est un irritant de la muqueuse.

L’intensité de l’irritation est fonction de la quantité d’alcool bue, plus on boit plus ça irrite, et du degré d’alcool de la boisson, plus c’est fort plus ça « gratte ».

Les réseaux de nerfs présents sous la muqueuse vont envoyer des signaux au centre du vomissement qui prendra ou non la décision d’expulsion.

La muqueuse digestive
La muqueuse digestive - Crédits : Inserm/Brégeon, Jérémy/U913/IMAD

A noter que manger alors qu’on est ivre peut être un facteur déclencheur du vomissement, probablement par la distension supplémentaire de l’estomac que cela provoque.

Un autre mécanisme pourrait également intervenir. L’alcool passé dans la circulation sanguine pourrait stimuler directement le centre du vomissement ou indirectement via des chemorécepteurs (zones sensibles aux substances chimiques) qui lui sont reliés.  

Il ne faut pas croire que vomir diminue beaucoup l’alcoolémie car une fois bu l’alcool passe très vite dans la circulation sanguine : au mieux on vomit le dernier verre.

Le réflexe de vomissement intervient trop tard pour éliminer l’alcool consommé en excès. Finalement, entre purge et punition, la balance pencherait plutôt du côté de la punition !

Auteur(s): 
Bertrand

Nalpas

MD, PhD, Directeur de recherches - Inserm

MD, PhD
Directeur de recherches
Chargé de mission Addiction
Département Information Scientifique et Communication de l'Inserm

Tiphaine

Roland

Etudiante à l'Ecole Estienne

Tiphaine a 21 ans et est étudiante en DSAA Design d'Illustration Scientifique à l'Ecole Estienne à Paris.

 
Thématiques abordées: 
Article(s) associé(s):