Abécédaire

A

ACÉTYLCHOLINE

Neurotransmetteur particulièrement impliqué dans l’apprentissage et la mémoire dans le système nerveux central, d’une part, et, d’autre part, dans l’activité musculaire et les fonctions végétatives (fonctions non soumises au contrôle volontaire : la digestion, la sudation, le rythme cardiaque etc….) du système nerveux autonome. L’acétylcholine se fixe sur deux types de récepteurs : nicotiniques et muscariniques.

ADDICTION

« Processus par lequel un comportement, qui peut fonctionner à la fois pour produire du plaisir et pour soulager un malaise intérieur, est utilisé sous un mode caractérisé par l'échec répété dans le contrôle de ce comportement et la persistance de ce comportement en dépit des conséquences négatives significatives ». L’addiction est définie par une dépendance à une substance ou une activité, avec des conséquences nocives ; l’addiction nécessite des soins médicaux et/ou psychologiques.

Goodman, 1990

ALCOOLISATION PONCTUELLE IMPORTANTE (API)

Une alcoolisation ponctuelle importante, traduction française du « binge drinking » anglo-saxon, est définie par la consommation de cinq verres et plus en une même occasion, dans un laps de temps relativement court. L’API est dite répétée si elle survient au moins 3 fois par mois et régulière au moins 10 fois.

terme utilisé dans les enquêtes épidémiologiques sur la consommation d’alcool

ANALGESIQUE

Aussi appelé antalgique ou antidouleur, il s’agit d’un médicament utilisé pour soulager une/des douleurs.

AURICULOTHERAPIE

Stimulation de certaines parties de l’oreille externe (les points d’acupuncture) par divers moyens : aiguilles d’acupuncture, aimants, dispositifs d’acupression. Des aiguilles « semi permanentes » peuvent être posées sur la personne pendant plusieurs heures, voire jours.

AXONE

Long filament unique, pouvant mesurer plus d’1 mètre, qui part du corps cellulaire du neurone et transmet l’influx nerveux. L’axone est myélinisé : les propriétés électriques de l’axone sont améliorées, permettant une vitesse de conduction du signal plus rapide.

B

BACTÉRIE

Micro-organisme procaryote, c’est-à-dire dont la cellule ne comporte pas de noyau, habituellement unicellulaire, c’est-à-dire formé d’une seule cellule.

BINGE DRINKING

Consommation d'au moins 4 verres d'alcool pour les filles, de 5 verres pour les garçons, en l'espace de 2h.

BÂTONNETS

Cellules photoréceptrices de la rétine permettant la vision avec luminosité faible. Ces cellules ne perçoivent que le noir, le blanc et les nuances de gris.

C

CHAMPIGNON

Micro-organisme eucaryote, c’est-à-dire dont la cellule comporte un noyau, se présentant sous forme de levure ou de filament, formé d’une (unicellulaire) ou plusieurs (pluricellulaire) cellules.

CIRCUIT DE LA RÉCOMPENSE

Système fonctionnel fondamental des mammifères, situé le long du faisceau médian du télencéphale. Il est indispensable à la survie, car il fournit la motivation nécessaire à la réalisation d’actions ou de comportements adaptés, permettant de préserver l’individu et l’espèce (recherche de nourriture, reproduction, évitement des dangers…). Les différentes structures du circuit de récompense sont l’aire tegmentale ventrale (ATV), l’amygdale, le noyau accumbens, le septum et le cortex préfrontal.

extrait de TDC, Les addictions, n°1082

CONDUITE A RISQUE

« Engagement délibéré et répétitif dans des situations dangereuses pour soi-même et éventuellement pour autrui ».

Adès et al. EMC Psychiatrie, 1994 ; 37 :114

CONTRÔLE ANTI-DOPAGE

Prélèvement, le plus souvent, d’un échantillon d’urine ou de sang qui permet de déterminer si un sportif a fait usage de substances ou méthodes interdites figurant sur la liste des produits interdits, fixée chaque année par décret.

https://www.sports.gouv.fr/controles-et-sanctions-88

CRAVING

De l'anglais « to crave » : désir puissant ou compulsif d'utiliser une substance psychoactive.

CÔNES

Cellules photoréceptrices de la rétine permettant la vision de jour (diurne) en couleurs.

D

DEMI-VIE

Temps nécessaire pour que la concentration d'une substance dans le sang diminue de moitié.

DOPAMINE

Neurotransmetteur permettant la communication dans le système nerveux et influant directement sur le comportement. La dopamine renforce les actions habituellement bénéfiques telles que manger un aliment sain en provoquant la sensation de plaisir activant le circuit de la récompense. Elle est donc indispensable à la survie de l'individu. Plus généralement, elle joue un rôle dans la motivation et la prise de risque chez les mammifères, et donc chez l'être humain.

DROGUE

"Toute substance naturelle ou synthétique qui agit sur le système nerveux central et peut modifier la conscience et le comportement de l'utilisateur".

Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

E

ELECTRO-ACUPUNCTURE

Méthode par laquelle un courant électrique est envoyé dans l’aiguille d’acupuncture, afin de stimuler certaines parties du corps (les points d’acupuncture).

ENDOCANNABINOÏDES

Substances chimiques naturellement présentes dans le corps humain et activant les récepteurs aux cannabinoïdes. Les fonctions du système endocannabinoïde sont nombreuses : a priori tous les processus physiologiques de notre corps peuvent impliquer son intervention. Ce système est assez complexe, il agit de façon à maintenir l’équilibre intérieur de notre corps (on parle d’un système pro-homéostatique).

EXPÉRIMENTATION

L’expérimentation consiste à essayer, tester, goûter, un produit au moins une fois dans sa vie. Cela ne préjuge pas de ce qui se passera par la suite. L’expérimentation est une phase clef dans l’histoire des addictions. Une expérimentation négative, parce qu’on trouve cela pas bon ou que l’état que cela engendre est déplaisant, conduit le plus souvent à ne pas recommencer : « c’est pas pour moi ce truc », « beurk ». A l’inverse une expérimentation positive, « j’adore », « c’est top », « c’est trop » ouvre grand les portes à une répétition de consommation qui peut devenir rapidement régulière voire quotidienne.

terme utilisé dans les enquêtes épidémiologiques sur les consommations de produits

G

GABA

Acide γ-aminobutyrique, principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux. Il diminue l’activité des neurones sur lesquels il se fixe. Les récepteurs GABA sont probablement les plus nombreux dans le cerveau.

GLUTAMATE

Principal neurotransmetteur excitateur du système nerveux. Le glutamate se fixe sur les récepteurs NMDA (N-méthyl-D-aspartate). Il joue un rôle dans la création des souvenirs, dans la gestion de l’attention ou dans la régulation des émotions. Il intervient aussi dans des processus importants comme la neuroplasticité, l’apprentissage, le mouvement…

I

INNOCUITÉ

Caractère de ce qui n'est pas toxique.

IVRESSE RÉGULIÈRE

On dit que l’ivresse est régulière quand elle survient au moins 10 fois par an.

terme utilisé dans les enquêtes épidémiologiques sur la consommation d’alcool

IVRESSE RÉPÉTÉE

On dit que l’ivresse est répétée quand elle survient au moins 3 fois par an.

terme utilisé dans les enquêtes épidémiologiques sur la consommation d’alcool

L

LEUCOPLASIE

formation d'une zone anormale blanche ou grise sur la langue, l’intérieur de la joue, les gencives ou le plancher de la bouche. La leucoplasie n'est pas nécessairement synonyme de cancer. Le risque de cancer de la cavité buccale dépend de la différence de forme, de taille et d'apparence entre les cellules anormales et les cellules normales de la bouche. Cette anomalie est appelée dysplasie. L’équipe de soins surveille attentivement les personnes atteintes de leucoplasie à la recherche de signes de cancer.

Société Canadienne du Cancer

LIKING

De l'anglais "to like", désigne le plaisir procuré par une drogue, un événement, une sensation ou un comportement.

LIQUIDE CÉPHALO-RACHIDIEN

Aussi appelé liquide cérébrospinal, il s’agit du liquide dans lequel baigne le système nerveux central, l’encéphale et la moelle épinière. Il sert à les protéger.

M

META-ANALYSE

La méta-analyse permet de produire de nouvelles données ayant plus de poids statistiquement car plus nombreuses ou regroupant plus de patients. L’idée est de regrouper un maximum d’études dans la méta-analyse afin de lui donner le plus de valeur et de puissance possibles.

MUQUEUSE

Une muqueuse est un tissu organique de consistance assez molle recouvrant la paroi interne des organes en contact avec le milieu extérieur ainsi que celle des diverses cavités naturelles externes du corps humain, comme les narines ou les oreilles.

MUSCLES LISSES

Muscles qui se contractent de manière involontaire, à l'inverse des muscles striés comme le biceps. Leur rôle est d’aider à la circulation des substances dans le corps. On les trouve dans les parois du tube digestif, des artères, du système urinaire…

MYELINE

Protéine constituant la gaine de protection de l’axone, de couleur blanchâtre. La myélinisation permet d’accélérer la vitesse de transmission de l’influx nerveux.

MÉDIATEURS CHIMIQUES

Aussi appelé neuromédiateur, il s’agit d’une substance chimique fabriquée par l’organisme et permettant aux neurones de transmettre l’influx nerveux (le message) soit entre les neurones, soit entre les neurones et d’autres cellules (les muscles, les glandes…).

N

NEURONE

Cellule du système nerveux spécialisée dans la communication et le traitement des informations. Elle comprend un corps cellulaire qui contient le noyau et comporte des ramifications, les dendrites, qui reçoivent l’information. L’information est transmise aux autres neurones par l’axone. Dendrites et axones entrent en contact avec les autres neurones par l’intermédiaire des synapses.

NEUROTRANSMETTEUR

Messager chimique libéré par les neurones; un neurone et sa terminaison synaptique sont identifiés par le neurotransmetteur qu’ils produisent et libèrent: par exemple, un neurone dopaminergique est un neurone qui libère le neurotransmetteur dopamine à hauteur de ses synapses.

NITROSAMINE

Les nitrosamines appartiennent à la famille de composés chimiques azotées et oxydées. Présentes volontairement ou non, les nitrosamines sont retrouvées dans un certain nombre de produits industriels, notamment dans les médicaments ou produits cosmétiques mais aussi dans les domaines de l’alimentaire (comme additifs) ou la plasturgie.

Laboratoire FILAB

O

OMS

Organisation Moniale de la Santé.

ONIOMANIE

Décrit en 1915 par E. Kraepelin, un psychiatre allemand, l'oniomanie fait référence au besoin compulsif d'acheter.

P

PCR

Polymerase Chain Reaction en anglais. Technique de multiplication de séquences précises d’ADN permettant de les détecter dans un échantillon peu abondant.

POTENTIEL D'ACTION

Signal électrique de très faible voltage généré par les informations que nous percevons de l’extérieur par nos 5 sens (les stimuli). Ces signaux cheminent jusqu’au cerveau où ils sont traités. Il en résulte une réaction qui peut être musculaire (exemple : retirer sa main car l’eau est trop chaude) ou émotionnelle (exemple : se mettre à éclater de rire).

PRÉVALENCE

Terme utilisé en épidémiologie pour décrire l’état de santé d’une population sur un instant donné. C’est le rapport entre l’ensemble des cas passés ou présents d’une maladie et l’ensemble de la population étudiée.

S

STIMULI

Pluriel de stimulus.

STIMULUS

Elément d’ordre physique, émotionnel ou biologique qui agit sur l’organisme et engendre des réactions dans le corps humain.

SUBSTANCE BLANCHE

Partie du cerveau formée par les faisceaux d’axones des neurones.

SUBSTANCE GRISE

Partie du cerveau formée par les corps cellulaires et les dendrites des neurones.

SYNAPSE

(du grec sunapsis = union)

Zone située entre deux neurones et assurant la communication de l’une à l’autre. Le neurone en amont de la synapse est dit pré-synaptique et celui en aval post-synaptique.

SÉROTONINE

Neurotransmetteur du système nerveux central impliqué particulièrement dans le sommeil, l’agressivité, les comportements alimentaires et sexuels, la dépression, l'anxiété, le contrôle moteur. La sérotonine se fixe sur les récepteurs 5-HT (hydroxy-tryptamine) dont il existe une dizaine de sous-types.

U

USAGE RÉGULIER DE CANNABIS

Tirer une bouffée (une taffe) ou plus au moins 10 fois dans le mois.

terme utilisé dans les enquêtes épidémiologiques sur la consommation de cannabis

USAGE RÉGULIER DE TABAC

Fumer au moins 1 fois par jour, tous les jours.

terme utilisé dans les enquêtes épidémiologiques sur la consommation de tabac

USAGE RÉGULIER D’ALCOOL

Consommation d’un verre ou plus au moins dix fois dans le mois.

terme utilisé dans les enquêtes épidémiologiques sur la consommation d’alcool

W

WANTING

De l'anglais "to want", désigne le désir.

É

ÉPIDÉMIOLOGIE

Science qui étudie dans les populations humaines, animales ou végétales, la fréquence et la répartition des problèmes de santé dans le temps et dans l’espace ainsi que le rôle des facteurs qui les déterminent.

Larousse

ÉPIGÉNÉTIQUE

L’épigénétique (du grec "épi", au-dessus de, au-dessus des gènes donc) correspond à l’étude des changements dans l’activité des gènes n’impliquant pas de modification de la séquence d’ADN et pouvant être transmis lors des divisions cellulaires. Par contre, contrairement aux mutations qui affectent la séquence d’ADN, les modifications épigénétiques peuvent être réversibles.