Moi, ton addiction

2 mins

Moi, ton addiction

En bref

L’addiction prend vie sous les crayons d’Héloïse et Lou, étudiantes à l'École Estienne.

Publié le: 
06/12/2018

Moi ton addiction

Qui suis-je

Je suis parfois confondue avec les goûts prononcés que tu peux avoir envers la musique, ou bien le fromage par exemple, mais ces plaisirs là ne sont pas liés à moi. Moi, d’un point de vue scientifique, je suis un trouble mental qui génère de la souffrance. Il existe même un ouvrage décrivant les substances ou comportements avec lesquels je peux me développer.

Les clichés sur moi

Contrairement aux idées reçues, la fréquence et la quantité consommée ne sont pas des critères diagnostiques de ma présence. En réalité, comme je suis un trouble mental, je génère des comportements inhabituels.

Notre première rencontre

Au départ, la prise de substance peut débuter dans un contexte de loisir : lorsque tu veux exacerber les sensations dans une soirée par exemple. Ou bien au contraire, la prise de substance peut débuter pour aller mieux, diminuer un mal-être, une angoisse. Lors des premières prises, l’effet psychoactif d’une ou plusieurs substances/activités pourra te donner l’impression d’une satisfaction voire même de bien-être, et c’est pourquoi tomber dans mes bras peut être facile.

Fais ce que je dis

Au fur et à mesure, il te devient difficile, voire impossible de restreindre et arrêter ta consommation des substances ou des activités, tu ne peux plus te passer de moi. Je te contrôle dans ton quotidien, dans tes activités, car où que tu sois, quelle que soit l’heure de la journée, tu seras sous mon emprise.

Tu  me désires

Je vais petit à petit t'amener à éprouver le « craving », c’est un désir intense, envahissant, anxiogène, quasiment irrésistible, de consommer la substance. Tu auras conscience du danger et des conséquences, mais il est très difficile de t’en empêcher.

La vie à deux

Au fur et à mesure, les doses habituelles ne te suffisent plus : tu t’y accommodes. Le besoin d’augmenter les doses pour parvenir à l’effet recherché s’impose. C’est ce qu’on appelle l’accoutumance ou la tolérance, je m’installe avec toi dans ton quotidien.

Relation exclusive

Je suis très possessive, et je ne veux plus que tu vois d’autres personnes. Tu vas t’éloigner des autres et je vais altérer tous tes rapports sociaux. Car je passe avant tout le reste.

Ta prison

Je suis une vraie contrainte pour ton quotidien. Tu penses sans cesse à moi, la consommation entraîne une dépendance qui restreint la liberté. Si tu commences à sentir un manque, consommer à nouveau tout de suite est comme une nécessité.

Ne m'oublies pas

Le syndrome de sevrage est un état de mal-être quand tu éprouves un manque et qui disparaît lorsque tu re-consommes la substance ou l’activité. Partout où tu iras tu penseras à moi et comment tu te sentais avec moi.

L'aide

Je suis un trouble mental à prendre au sérieux qui nécessite de l’aide pour s’en sortir et rééquilibrer son quotidien.

Auteur(s): 
Lou

Darracq

Étudiante à l’École Estienne

Lou Darracq est étudiante en 2ème année du DSAA Design d’Illustration Scientifique de l’École Estienne

Héloïse

Krob

Étudiante à l’École Estienne

Héloïse Krob est étudiante en 2ème année du DSAA Design d’Illustration Scientifique de l’École Estienne

 
Article(s) associé(s):